mardi 9 décembre 2014

Choix d'un Raspberry Pi et de ses accessoires: quelques conseils

Cet article n'a pas la prétention d'être un guide universel pour l'achat d'un Raspberry Pi et de ses accessoires:  il s'agit simplement de quelques conseils et impressions basées sur mon expérience personnelle.

Nous n'achetons pas tous un Raspberry Pi pour les mêmes raisons. Si, tout comme moi, votre intention est d'utiliser principalement le Raspberry Pi pour contrôler des moteurs de robots et lire de capteurs branchées à ses pins GPIO, mes observations seront probablement plus pertinentes que si vous désirez d'abord et avant tout jouer à Minecraft, programmer des jeux avec Scratch,  ou transformer votre Raspberry Pi en "media center".

Commençons par les éléments qui sont strictement nécessaires:

La carte Raspberry Pi

Le Raspberry Pi que j'utilise est le modèle B.   S'il s'agit de votre premier Raspberry Pi et que votre intention est de l'utiliser pour expérimenter plusieurs applications différentes,  le modèle B+ semble un choix évident.

Le modèle A+ est moins cher, mais il me semble plus approprié pour des applications spécifiques, quand vous êtes certains de ne pas utiliser le port Ethernet, par exemple.  Ceci dit, je n'ai encore jamais eu l'occasion d'utiliser ce modèle alors je parle peut-être à travers mon chapeau.

L'alimentation

Il est également essentiel de vous procurer une alimentation continue de 5 V munie d'un connecteur micro-USB.  Assurez-vous que votre alimentation est en mesure de fournir au moins 1 ampère (2 ampères, c'est encore mieux).

Si vous disposez déjà d'une alimentation de labo ou d'une alimentation ATX récupérée d'un ordinateur et que votre seul problème est le connecteur micro-USB, il est parfaitement possible de bricoler un câble qui fera le lien entre votre alimentation et le Raspberry Pi.  Si par erreur vous réglez votre alimentation à plus de 5V, le Raspberry Pi est en principe protégé par un fusible réarmable qui reprendra ses caractéristique normales au bout de quelques dizaines de minutes (ou même quelques heures).

Il est même possible d'alimenter votre Raspberry Pi par ses pins GPIO (5 V et GND), mais cette méthode n'est pas recommandée aux âmes sensibles:  en cas de surtension, le Raspberry Pi ne dispose alors d'aucune protection!


Carte SD

La fondation Raspberry Pi recommande une carte SD de 8 Go, classe 4 (la classe indique la rapidité de la carte:  une carte de classe 2 aura tendance à ralentir les performances de votre Raspberry Pi).

Je ne vois aucun intérêt à payer plus cher pour acquérir une carte dans laquelle le système d'exploitation est déjà installé: ce système peut être téléchargé gratuitement sur le site web de la fondation Raspberry Pi, et son installation est très facile.

Poursuivons avec des accessoires qui peuvent être utiles, mais qui ne sont peut-être pas nécessaires (tout dépend de l'utilisation que vous souhaitez faire de votre Raspberry Pi).

Écran HDMI, Clavier USB, Souris USB

Tout ça sera nécessaire si vous désirez utiliser le Raspberry Pi comme ordinateur autonome, ce que je ne fais pratiquement jamais.

Un des avantages du Raspberry Pi, c'est sa petite taille.  Si vous y branchez en permanence un écran, un clavier et une souris, il se met soudainement à prendre beaucoup d'espace sur votre bureau.  Pour moi, c'est beaucoup plus pratique de commander le Raspberry Pi à distance à partir d'un autre ordinateur, en utilisant les protocoles SSH et VNC.  (Petit bémol: au grand désespoir de mon fils, il semble impossible de jouer à Minecraft sans qu'un moniteur soit directement branché au Raspberry Pi).

Ceci dit, lors du premier démarrage, l'écran, le clavier et la souris nous facilitent la vie lorsque nous effectuons les premiers réglages du Raspberry Pi.  Ma recommandation serait donc:  assurez-vous d'avoir accès à un moniteur HDMI, un clavier USB et une souris USB, que vous pourrez temporairement  "emprunter" d'un autre ordinateur lors du premier démarrage du Raspberry Pi, le temps d'effectuer de façon confortable les réglages qui vous permettront ensuite utiliser votre Raspberry Pi à distance.

Clé USB WI-FI ("dongle")

Pendant quelques mois, chaque fois que désirais utiliser mon Raspberry Pi, ce dernier devait être branché à mon routeur au moyen d'un câble ethernet.  C'était vraiment irritant, car mon routeur est situé loin de l'endroit où je fais habituellement de l'électronique.  Depuis que je me suis procuré ce petit dongle Wi-Fi, je peux contrôler mon Raspberry Pi à partir de n'importe quel ordinateur de mon réseau domestique, peu importe où il se trouve. 

En ce qui me concerne, cet accessoire est essentiel, bien avant un clavier ou un moniteur.


Connecteurs pour les pins GPIO

J'ai utilisé trois méthodes:  un câble en nappe "fabrication maison" qui reproduisait sur une breadboard la même configuration de pins que sur le Raspberry Pi, des câbles "mâle-femelle" permettant de relier individuellement chaque pin GPIO à la breadboard, et finalement un "GPIO Extension Board" comme celui qui est illustré ci-contre.

En ce qui me concerne, l'irritant principal du Raspberry Pi est la numérotation des pins:  puisque ces dernières ne sont pas disposées dans l'ordre de leur numérotation GPIO, les branchements deviennent beaucoup plus simples si le numéro des pins est clairement indiqué sur la breadboard.

Voilà donc en principe un avantage pour le "GPIO Extension Board":  les pins sont clairement identifiées, et ordonnées de façon logique... sauf que ses concepteurs ont eu la drôle d'idée d'utiliser une troisième forme de numérotation!  Ainsi, la pin numéro 11 (en numérotation "board") qui est aussi la GPIO 17 (en numérotation BCM) porte le nom "P0" sur la breadboard!

Néanmoins, la solution qui semble répondre le mieux à mes besoins est une breadboard reliée en permanence au Raspberry Pi par l'entremise d'un "GPIO extension board" et d'un câble en nappe.

Superflu

Boîtier

Je ne sais pas pourquoi on insiste tellement pour essayer de vous vendre un boîtier pour le Raspberry Pi.  Est-ce que vous mettez votre Arduino dans un boîtier, vous?

Si vous avez l'intention d'utiliser les pins GPIO de votre Raspberry Pi, le boîtier va  rendre leur accès plus difficile.

J'ai acheté un boîtier, mais je ne l'utilise plus:  lorsque le Raspberry Pi se trouve dans le boîtier, il n'y a pas assez d'espace pour brancher mon câble en nappe sur les pins GPIO!



Yves Pelletier (Twitter:  @ElectroAmateur)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...