vendredi 28 décembre 2018

Kit: détecteur de métaux EQKIT MDS-60

Sur des sites comme eBay ou Aliexpress, vous pouvez vous procurer, pour environ 1 euro, un kit permettant de construire un détecteur de métaux pas très performant, mais néanmoins fonctionnel.

Le kit est constitué d'un circuit imprimé qui comporte sur chaque face un fil conducteur en forme de spirale, en plus de 16 composants à souder soi-même: 3 résistances, 5 condensateurs, 3 transistors, une LED, un potentiomètre, un buzzer piézo, un bornier à vis et un interrupteur.



Assemblage

Le kit est livré sans manuel d'instructions, mais les informations écrites directement sur le circuit imprimé sont suffisantes pour permettre à l'utilisateur de placer chaque composant au bon endroit.

La valeur de chaque résistance est indiquée sur le circuit imprimé: R1 est la résistance de 200 kΩ (bandes rouge-noir-jaune), R2 est la résistance de 2 kΩ (bandes rouge-noir-rouge) et R3 est la résistance de 470 Ω (bandes jaune-violet-brun).


C1 et C4 sont des condensateurs céramique de 100 nF (104), alors que C2 et C3 sont des condensateurs céramique de 2,2 nF (222).



Q1 est un transistor S9018 (NPN), alors que Q2 et Q3 sont des transistors S9012 (PNP). Puisque le profil du boîtier TO-92 est clairement dessiné sur le circuit imprimé, il faudrait être particulièrement négligeant pour les souder à l'envers.


En plaçant la LED et le condensateur électrolytique de 100 µF, il faut faire attention à la polarité: le trou entouré d'un carré est la borne positive, et on y insère donc la broche la plus longue.


VR1 est le potentiomètre qui permet de régler la sensibilité du détecteur.



On fait attention à la polarité du buzzer piézo: la borne positive est indiquée sur l'étiquette (c'est aussi la broche la plus longue).


J'ai finalement soudé l'interrupteur marche-arrêt et le bornier à vis.



Mon évaluation de la phase d'assemblage: il s'agit d'un kit facile, qui convient parfaitement aux néophytes (en fait, la plupart des composants ont été soudés par mon fils Zachary, qui n'avait jamais eu l'occasion de souder auparavant).

Test et utilisation du détecteur de métaux

Le détecteur de métaux doit être alimenté par une source de tension continue de 3 à 5 V (qui n'est pas incluse). Au moyen d'un petit tournevis, vous devrez probablement ajuster le potentiomètre (VR1) pour ajuster le circuit (de façon à ce qu'il ne réagisse qu'à proximité d'un objet métallique).

Les premiers tests, réalisés au moyen d'une pièce de monnaie, se sont révélés positifs, mais il faut placer le détecteur vraiment très proche de la pièce (la portée officielle de 6 cm semble quelque peu optimiste, mais peut-être qu'un meilleur réglage du potentiomètre permettrait l'obtention de meilleurs résultats).


Mon évaluation du détecteur de métaux: je le vois plus comme un jouet éducatif que comme un outil vraiment utile. Ne comptez pas trop sur ce dispositif pour trouver des bijoux enfouis sous le sable d'une plage...

Yves Pelletier   (TwitterFacebook)
(avec la précieuse collaboration de Zachary Pelletier)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...