mardi 8 janvier 2013

Construction d'une boîte de condensateurs

Une boîte de substitution de condensateurs est un dispositif permettant de sélectionner une capacité précise parmi plusieurs choix disponibles. Ça peut être particulièrement utile lors de la conception d'un circuit sur un breadboard quand on n'est pas certain de la capacité la plus appropriée:  il est alors bien plus pratique de tourner un bouton rotatif que d'essayer plusieurs condensateurs un après l'autre.

Il est possible de se procurer des boîtes de condensateurs dans le commerce, mais à un prix souvent élevé. C'est toutefois un instruments très facile à fabriquer soi-même.


Pour fabriquer le mien, j'ai utilisé deux interrupteurs rotatifs (un pôle, 12 positions) et 22 condensateurs dont les capacités s'étalent de 0,22 nF à 330 nF.  Je n'ai pas pris la peine de me procurer des condensateurs de grande précision, mais j'ai mesuré leur capacité en m'assurant d'utiliser uniquement des condensateurs dont la capacité ne s'éloignait pas significativement de la valeur affichée.


Voici le schéma du circuit:




Comme vous pouvez le constater, n'importe quel condensateur relié au bouton rotatif A peut être mis en parallèle avec n'importe quel condensateur relié au bouton rotatif B:  de cette façon, il est possible d'approximer de nombreuses capacités par combinaison de deux condensateurs en parallèle.


Par exemple:

Bouton A à 0,22 nF et bouton B à 1 nF pour obtenir environ 1,2 nF
Bouton A à 0,47 nF et bouton B à 1 nF pour obtenir environ 1,5 nF
Bouton A à 0,68 nF et bouton B à 1 nF pour obtenir  environ 1,8 nF
Bouton A à 2,2 nF et bouton B à 0,56 nF pour obtenir environ 2,7 nF
Bouton A à 0,68 nF et bouton B à 3,3 nF pour obtenir environ 3,9 nF
Bouton A à 4,7 nF et bouton B à 3,3 nF pour obtenir environ 8,2 nF

Sur chaque bouton, une broche reste libre pour permettre la sélection d'un seul condensateur plutôt que deux condensateurs en parallèles.

Ainsi, toutes les valeurs conventionnelles sont couvertes de 0,22 nF à 1000 nF.

C'est facile à réaliser, et ça fonctionne très bien.  La principale imperfection de ma boîte, c'est que j'ai soudé les condensateurs aux interrupteurs rotatifs dans l'ordre inverse:  je dois tourner le bouton dans le sens antihoraire pour augmenter la capacité.  Je m'en suis aperçu alors que le projet était déjà presque terminé, et je n'avais pas envie de tout reprendre à partir de zéro...  Puisque j'en suis le seul utilisateur et que les valeurs de capacités sont clairement indiquées autour des boutons, ce n'est pas très grave.

Évidemment, on peut fabriquer de la même façon une boîte de résistances ou même une boîte de selfs (j'aurais alors tendance à les placer en série plutôt qu'en parallèle).

Pour cette réalisation, je me suis inspiré du projet décrit ici.

Yves Pelletier (Twitter: @ElectroAmateur)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...